Savannah Way, route de toutes les émotions

Savannah Way, route de toutes les émotions

Est-ce le paysage qui change en fonction de mes humeurs ou le contraire? Au Fil des kilomètres, je n’en suis plus très sûre…

Pour parcourir la distance qui nous sépare de Darwin (cf. Darwin, belle isolée), nous quittons Port Hedland (cf. La ville rouge) par la Great Northern Highway. L’équivalent d’un Paris-Moscou nous attend. A partir de Broome (cf. Broome j’t’attrape), la route porte un second nom, la Savannah Way.
On comprend très vite d’où elle tient ce titre. Une savane s’etend devant nous, changeante et sauvage. Elle passe de l’aridité la plus grande aux belles montagnes de grès colorées en passant par des herbes plus tendres et vertes en périphérie d’un cours d’eau.

Que se soit derrière le volant ou simplement côté passager, les paysages changeants de la Savannah Way invitent au voyage dans le voyage et à l’évasion de l’esprit.

L’expérience de la route, où on se retrouve seul avec soi même durant de longues heures, où une idée appelle une autre, et où ce sentiment de liberté est si intense qu’il en est presque palpable, est une expérience forte en émotion et en réflexion. C’est une partie du voyage où le parcours se fait autant sur les routes que dans son fort intérieur.

Comments

comments

2 commentaires

Shares